VOYAGE EN SERENDIPITÉ, TOUT CE QUE VOUS NE CHERCHIEZ PAS

voyage durable et responsable

VOYAGE EN HUMANITÉ

Histoire du tourisme durable et responsable en France

Que suis-je venu chercher dans les réseaux des acteurs du tourisme durable et responsable ?

Des rencontres avec des femmes et des hommes qui agissent pour un tourisme à visage humain !

Par Julien Buot

Vers un tourisme durable

 

Voyages aux 4 coins du monde

Lors des séminaires, colloques, universités, forums, cérémonies, soirées, petits-déjeuners, réunions, ateliers, rencontres, assemblées générales et autres journées mondiales, ... j'ai observé des paysages et des visages.

J'ai ainsi profité de paysages aux 1001 couleurs, aux profils verticaux (montagnes, villes, ...) et horizontaux (littoraux, déserts, ...), avec des météos variables et sous des climats très différents, depuis la mousson au Vietnam jusqu'à l'aride chaîne de l'Atlas, souvent en zone rurale et "hors des sentiers battus",  sur tous les continents, de la France à Madagascar, de l'Iran au Mali, de la Serbie au Canada.

 

Apprendre en voyageant 

Car la plupart des "évenements" du tourisme durable sont l'occasion d'apprendre (et travailler) en voyageant et de découvrir in situ des pépites connues et inconnues.

J'y ai aussi capté des visages souriants, crispés, des visages vrais, inquiets, des visages honnêtes, authentiques, des visages aux 1000 facettes. J'ai aussi entendu de belles paroles, le plus souvent humbles et sincères, parfois candides ou prétentieuses. Bref, en usant mes semelles de vent, je suis parti vivre des émotions et rencontrer le monde ... des acteurs du tourisme durable !

 

Partons à la rencontre de ceux qui pensent au voyage de demain

Inspiré par le bel article de Jean-Baptiste SOUBAIGNE qui nous nous invitait à partager les vacances de Monsieur et Madame YOURI à l'issue des trophées Horizons pour un tourisme durable, je vous propose de partir à la rencontre de mes camarades, et notamment mes consoeurs et confrères d'ATR et d'ATD.

 

Les acteurs du tourisme responsable

 

Agir pour un Tourisme Responsable

ATR (Agir pour un Tourisme Responsable) est une association et label éponyme pour les opérateurs de voyage, créée en 2004 par un groupe de voyagistes d'aventure, avec l'appui des ministères en charge du tourisme et de l'écologie. L'association a bien grandi et s'est ouverte, petit à petit à une grande diversité de profils d'entreprises, qui agissent depuis la France et dans le monde entier pour qu'il soit toujours possible de voyager demain. Les acteurs de ce collectif tentent de démontrer l'utilité du tourisme pour les hôtes, qu'il s'agisse des visiteurs comme des visités.

 

Acteurs du Tourisme Durable

ATD (Acteurs du Tourisme Durable) est un réseau interprofessionnel qui regroupe, au delà des opérateurs de voyage et des réseaux comme ATR, des offices de tourisme, des collectivités locales, des hébergements touristiques, des sites de visites, des bureaux d'étude spécialisés dans le tourisme durable, des organismes de formation, et des médias. Ce sont d'ailleurs des journalistes enquêtant sur le tourisme durable qui ont créé ATD en 2011 pour que les acteurs apprennent à se connaître et travailler ensemble, pour former une équipe, se passer la balle et marquer des buts !

 

Découverte de ces personnes engagées

Je vous emmène en voyage dans l'espace et dans le temps, avec un petite frise historique et aussi de belles découvertes d'hommes et de femmes engagés de longue date, et de territoires qui méritent le détour. Des destinations, en France et à travers le monde, où s'inventent chaque jour le tourisme de demain et qui constituent de beaux écrins pour les événements de tourisme durable !

 

Les salons du tourisme

Commençons par Deauville en septembre 2001. Le salon des professionnels du voyage "Top Résa" y est organisé chaque année pour rassembler les agences de voyages, les tour opérateurs et les agences réceptives du monde entier, l'occasion de faire le bilan de la saison et de préparer la prochaine. Le ministère français en charge du tourisme y arbore déjà un beau logo sur lequel est écrit "Tourisme & Ethique". 

Un an auparavant une Charte nationale, déclinaison d'un code mondial d'éthique du tourisme, y a été signé. Les stands et les fêtes n'y sont pas très responsables, mais on y aspire tout doucement. C'est l'été indien et la Normandie bucolique inspire l'enthousiasme malgré un contexte plombé par les attentats du 11 septembre.

Petit saut dans le temps, nous sommes en septembre 2022, le salon "IFTM Top Résa" a été recentralisé à Paris et la pandémie de COVID 19 a fait passé les conséquences des attentats de 2001 aux Etats-Unis pour une petite crise. Quant au "durable", il fait l'objet de dizaines de conférences et autres "conversations". La Charte nationale d'éthique du tourisme a fait quelques émules avec notamment la création des associations ATR en 2004 puis ATD en 2011.


 

Histoire du tourisme responsable


 

Les débuts

Revenons en 2001. Des assises nationales du tourisme sont organisées à la cités des sciences et de l'industrie à Paris. Au menu : au delà des textes et des grands discours, quels sont les modes d'application pratique de l'éthique dans le tourisme et les voyages ? Dans le tour de table, on repère quelques pépites ! Dora VALAYER et son approche critique, aiguisée, qui a traduit en français l'exigeante charte mondiale du tourisme durable adoptée 7 ans plus tôt à Lanzarote (Canaries) et qui s'apprête à publier avec le réseau européen TEN un "carton rouge pour le tourisme". L'activiste et pionnière présidente de Transverses, proche de Stéphane HESSEL, Robert BADINTER, Georges CAZES, Franck MICHEL va bientôt souffler ses 80 ans. Elle a aussi publié en"Le respect des hôtes". On retrouve aussi Marianne DIDIERJEAN et Sabine GOSSELIN qui ont décidé de marier la solidarité au tourisme avec Voyager Autrement. Karine PIDERY, représentante d'ECPAT, milite avec le soutien d'Air France pour la fin de l'exploitation sexuelle des enfants dans le tourisme. Lionel JOSPIN, Premier Ministre et Michèle DEMESSINE clôturent la journée par un vibrant appel à l'action pour un tourisme responsable. Christophe LESERVOISIER, retient la leçon. Le fondateur du voyagiste Atalante, et auteur de la Charte éthique du voyageur, va bientôt créer l'association ATR (Agir pour un Tourisme Responsable).

 

2002, année internationale de l’écotourisme

En 2002, c'est l'année internationale de l'écotourisme, décrétée par l'Organisation Mondiale du Tourisme. C'est aussi le 2e Sommet de la Terre à Johannesburg (Afrique du Sud), 10 ans après la célèbre conférence de Rio qui a popularisé le concept de développement durable. Jacques Chirac y prononce son fameux discours " la Terre brûle et nous regardons ailleurs". On y parle enfin plus sérieusement de tourisme durable, 20 ans après le diagnostic sans appel du rapport d'Emmanuel DE KADT : Tourisme : passeport pour le développement ? En effet, dès 1979, l'UNESCO interrogeait les limites de la croissance dans le tourisme... Cette année-là, la Plate Forme du Commerce Equitable (PFCE) se penche sur les conditions de travail dans le tourisme.

 

Premier forum international du tourisme solidaire

En 2003, le ministère français des affaires étrangères soutient l'accueil à Marseille du premier forum international du tourisme solidaire, organisé notamment par Jean-Marie COLLOMBON et Gilles BEVILLE. C'est aussi le boom des voyages dans le Sahara. Le tourisme responsable mérite qu'on se mette autour de la table pour agir collectivement et protéger la ressource : un environnement tant naturel que culturel et humain extraordinaire mais fragile. C'est l'opération Désert Propre ! 

 

Création d’ ATR par les TO d’aventure

En 2004, fort du succès de leurs premières actions collectives, les les tour-opérateurs d'aventure créent ATR avec l'appui du ministère de l'Ecologie et d'Agence Française d'Ingénierie Touristique (AFIT). Au même moment, l'Union Nationale des Associations de Tourisme et de plein air (UNAT) lance un projet de rassemblement des acteurs du tourisme solidaire.

 

Création d’un Label

 

En 2005, l'association ATR réfléchit à son utilité. Au delà des actions collectives, il s'agit d'apprendre à se faire confiance entre professionnels et donner des gages de son engagement auprès des voyageurs. L'idée d'un label est née, qui permet de préciser les critères du tourisme responsable et de vérifier leur application. Les trois piliers du développement durable : protection de l'environnement mais aussi cohésion sociale, et performance économique sont au coeur de la démarche.

 

En 2006, ATR publie son référentiel de labellisation avec des critères et une méthodologie rigoureuse pour évaluer que ces critères sont respectés. Une organisation consoeur, l'Association du Tourisme Equitable et Solidaire (ATES), portée par Jean-Marc MIGNON, apparaît avec l'appui de l'UNAT et de la PFCE. Le deuxième forum international du tourisme solidaire est organisé au Chiapas (Mexique). 

Au programme : comment faire du tourisme un outil de développement des communautés rurales ? 

Conclusion : pas si simple. A l'appel de Jean-Claude MAIRAL, un colloque est aussi organisé à Clermont-Ferrand (Auvergne) pour développer les synergies au-delà de l'engagement des organisateurs de voyage. Les organismes de gestion de destinations et les collectivités locales, notamment celles engagées dans la coopération dite décentralisée ont aussi leur mot à dire. Yves GODEAU, fondateur de Club Aventure basé dans les Bouches du Rhône, devient Président Directeur Général d'ATR.

 

En 2007, les premières agences se soumettent à l'évaluation de leurs pratiques à travers le label ATR et les audits d'AFNOR Certification. Un colloque est organisé au siège d'Air France à Roissy, dans le cadre de la première édition de la journée mondiale pour un tourisme responsable. Au menu : où en sommes-nous vraiment dans la lutte contre l'exploitation sexuelle des enfants dans le tourisme ? Conclusion : le chemin est encore long et de trop nombreux mineurs sont encore victimes de voyageurs, y compris en France. Le tourisme responsable ce n'est pas que la protection de l'environnement ! Une organisation se dessine sur le thème du tourisme responsable dans le cadre des actions de coopération, dite décentralisée, des nombreuses collectivités locales françaises avec leurs homologues à travers le monde, avec l'appui notamment Cités Unies France. Dans le cadre des élections présidentielles, marquée par le pacte écologique de Nicolas HULOT, Céline MENANT porte aussi un livre blanc pour un tourisme solidaire construit collectivement avec le Réseau Archimède Maisons du Monde. Céline DECOSTER lance les Trophées du Tourisme Responsable abec Voyage-SNCF.Com

 

Les organisations se structurent 

En 2008, la journée mondiale pour un tourisme responsable se structure. Le pays à l'honneur est Haïti et les échanges sont consacrés à la lutte contre la pauvreté par le tourisme. Tout un programme ! Depuis le petit village de Chapareillan (Isère), Gérard GUERRIER, Directeur Général d'Allibert Trekking, est le premier à arborer fièrement la certification Vers un Tourisme Responsable mise en place par l'association ATR. Suivront François GLEMAIN pour Chamina depuis Clermont Ferrand,  Vincent FONVIEILLE pour La Balaguère depuis Arrens Marsous (Hautes Pyrénées), etc. ATES, que je rejoins cette année-là, est partenaire d'un nouveau forum international du tourisme solidaire à Bamako avec 500 participants du monde entier. Olivia ROBERT fait monter en puissance les Trophées du Tourisme Responsable. Le comité 21 publie un guide "Agir ensemble pour un tourisme durable ?". C'est cette année-là que je décide de quitter Paris pour revenir m'installer à Bernay, en Normandie.

 

Gestion de l’eau

En 2009, la journée mondiale du tourisme responsable est consacrée à la gestion de l'eau. Après une année 2022 marquée par une canicule et une sécheresse sans précédent, nous pourrions exhumer les conclusions du colloque du 2 juin 2009, et y trouver quelques recettes pour une plus grande sobriété dans l'usage touristique de l'eau. Sans interdire forcément piscines, golfs, baignoires et autres banquets mais en adoptant des modes de production et de consommation des services touristiques radicalement différents...

 

Certaines agence de tourisme sur mesure rejoignent ATR

En 2010, les opérateurs spécialisés dans le voyage sur mesure comme Voyageurs du Monde ont rejoint ATR et même obtenu le label démontrant qu'il n'est pas réservé aux agences d'aventure. La journée mondiale du tourisme responsable est consacrée au patrimoine rural et les Balkans sont à l'honneur. ATR publie une vingtaine de fiches destinations pour préciser les engagements du tourisme responsable "in situ". Le Syndicat National des Agences de Voyage (SNAV) publie un livret vert, signe le Code Mondial d'Ethique du Tourisme et s'engage aux côtés de destinations comme Madagascar.

 

Pacte national pour un tourisme durable

En 2011, on prépare en France l'élection présidentielle. Le journaliste Mathieu DUCHESNE propose un pacte national pour un tourisme durable et réunit à l'Assemblée Nationale la plupart des acteurs pour les inviter à se fédérer et à proposer cinq grandes mesures dont pourraient s'inspirer les candidats pour leurs programmes. 

La séance est animée par Sandrine MERCIER, animatrice de l'émission "Au détour du monde" sur France Inter, et Frédéric LEFEBVRE, ministre en charge du tourisme, clôture la journée par un vibrant appel à un tourisme plus responsable. 

Les réseaux d'acteurs spécialisés déjà existants et d'autres organisations plus isolées répondent à l'appel. Le réseau interprofessionnel des Acteurs du Tourisme Durable (ATD) est né. La journée mondiale du tourisme responsable se penche sur les garanties apportées par les labels comme ATR, ATES, Clef Verte, l'écolabel européen, Green Globe... 

Le pays invité, l'Afrique du Sud, présente la démarche pionnière d'évaluation des prestataires touristiques : Fair Trade Tourism South Africa (FTTSA). Bernard SCHEOU est le scientifique "parrain" et présente son ouvrage : "Du tourisme durable au tourisme équitable". Maurice FREUND (Point Afrique), Aminata TRAORE et bien d'autres experts mais aussi des artistes accompagnent l'ATES dans son événement "Destinations Solidaires" qui pose (au Petit Bain à Paris) la question : tourisme et développement, quelles passerelles pour le Sahel ?... Le Quai d'Orsay vient de classer la "zone" en rouge. Nous sommes à la veille de la guerre au Mali.


 

Introspection, 10 ans aprés

 

2012: fédération des acteurs francais du tourisme durable par l’ATD

En 2012, ATD commence à fédérer les acteurs français du tourisme durable. La journée mondiale du tourisme responsable est dédiée au climat. 

En ouverture ? Gérard FELDZER, pilote et Président du Comité Régional du Tourisme d'Ile de France? Jean-Paul CERON, auteur au GIEC spécialiste du tourisme, présente un tableau sans concession sur l'urgence climatique. Airbus, Air France, SNCF, et Shift Projet sont déjà dans le tour de table pour parler décarbonation du transport. La Tunisie est le pays invité. Gérard GUERRIER (Allibert Trekking) organise le premier séminaire ATR à Aguay (Var) : plongée dans les eaux de la Méditerranée après une épique randonnée à vélo. C'est le temps de l'introspection, 10 ans après les premiers échanges entre dirigeants des TO d'aventure.  Un forum international du tourisme solidaire est organisé à Taroudant et pose la question de l'ambition touristique du Maroc et de son objectif d'accueillir 20 millions de visiteurs étrangers en 2020. Avec et pour les Marocains ? Comme en France, où Laurent FABIUS, ministre des affaires étrangères, en vise plus 100 millions... Pourquoi ne pas concentrer la politique publique du tourisme sur un tourisme de qualité et l'accès aux vacances des habitants ? La deuxième et dernière de l'opération "Destinations Solidaires" est dédiée à l'impact du printemps arabe sur le tourisme au Maghreb. La question reste posée aujourd'hui : comment associer la société civile et les communautés locales au développement touristique ? 

 

2013: Opération Paris Ville Monde

En 2013, l'ATES met un pavé dans la marre avec son opération "Paris Ville Monde". Nul besoin de partir loin pour voyager. Stephan BULJAT, un ancien de Point Afrique propose de visiter le Petit Mali à Paris. 

Au Petit bain, on fait le tour du monde en 24 heures tout en restant à quai sur une barge coopérative, festive avec des ateliers de cuisine croate, du théâtre africain, la fabrication de pinatas pour des enfants qui se croiraient comme en Amérique Centrale, et un concert de "musique du monde". A la mairie du 18e arrondissement on débat déjà de la relocalisation des destinations et on arrose les échanges de vins d'Arménie. 

La journée mondiale pour un tourisme responsable pose la question : les îles, petits espaces souvent très fréquentés, sont-elles de bons laboratoires pour un tourisme durable ? On aborde déjà les problèmes de surfréquentation. Le cas de la coopération entre les "îles Vanille" (Comores, Madagascar, Maurice, Mayotte, Seychelles) est à l'ordre du jour. ATD ouvre d'innovants espaces de coworking, véritables ruches où peuvent venir butiner start-ups, journalistes, étudiants, réseaux, auteurs de guides de voyage dont Eléonore DEVILLERS, fondatrice des éditions Viatao. ATR organise son séminaire dans la Sierra de Guarra (Pyrénées espagnoles). L'hôte de l'événement, Vincent FONVIEILLE (La Balaguère), est élu Président de l'association et porte un projet d'ouverture de l'association pour fédérer plus largement les voyagistes français engagés.

 

2014 : ATR souhaite élargir son cercle

En 2014 ATR fête ses 10 ans, partage ses 10 victoires et toutes celles à venir. L'association souhaite élargir le cercle des voyagistes qui peuvent prétendre agir pour un tourisme responsable et promouvoir davantage leurs bonnes pratiques. Mathieu DUCHESNE laisse la place à Guillaume CROMER à la tête d'ATD, avec à ses côtés votre serviteur et Caroline MIGNON qui me succède à l'ATES. C'est donc à ce moment que je rejoint ATR. La journée mondiale pour un tourisme responsable est dédiée à l'économie sociale et solidaire. L'économiste Gilles CAIRE est invité à présenter ses travaux surprenants sur l'impact du tourisme au Maroc selon les différents types de voyage qui y sont organisés. 

Le séminaire ATR est organisé par Laurent BOURDENET (Chamina) dans la magique ferme des Cévennes. Ecocert est choisi pour accompagner la rénovation du label ATR et élargir le cercle des voyagistes qui peuvent y prétendre. Après une présentation de la stratégie d'ouverture d'ATR au forum du Syndicat des Entreprises du Tour Opérating (SETO), Gilles KEPEL intervient sur le thème de la géopolitique du tourisme, sombre présage avant une année 2015 marquée par une série d'attentats dramatiques.

 

Communiquer sur son engagement sans Greenwashing

En 2015, Agnès RAMBAUD PAQUIN (Des enjeux et des hommes) ouvre le dernier des colloques de la journée mondiale du tourisme responsable à la Région Ile de France. Au menu : comment communiquer son engagement dans le tourisme responsable ? 

Conclusion : savoir saisir les opportunités marketing sans tomber dans les travers du greenwashing, ni ceux du greenhushing ! 

En prolongement, les premières universités du tourisme durable sont organisées à Paris en deux temps : une première journée marquée par des échanges en plénière puis en ateliers et une deuxième journée d'éductours. On découvre une autre facette de la destination Paris Ile de France. Le séminaire ATR est organisé par Lionel HABASQUE (Terres d'Aventure) sous le ciel bleu de Lectoure (Gers) avec la découverte de quelques trésors sur l'un des chemins de Saint Jacques de Compostelle. Pour ne pas se disperser, il est décidé de limiter l'accès de l'association (et du label) aux opérateurs de voyage immatriculés en France.

 

Mise à jour de la charte éthique du voyageur

En 2016, la charte éthique du voyageur est revisitée. Elle est désormais diffusée chaque année à près d'un million d'exemplaires par les 20 membres de l'association ATR. Le colloque de la journée mondiale pour un tourisme responsable laisse la place aux universités du tourisme durable dont la deuxième édition est décentralisée en Bretagne. Le séminaire ATR est organisé à Cassis par Yannick BRIAND (Atalante), l'occasion de découvrir les fonds sous marins du Parc National des Calanques. Après Les Ateliers du Voyage, marque du groupe Kuoni France, et Les Circuits by Club Med, Salaün Holidays rejoint ATR et se prépare au label.

 

Année internationale du tourisme durable pour le développement

En 2017, "année internationale du tourisme durable pour le développement", et année présidentielle, ATD lance une web série pour démontrer que le tourisme durable peut commencer par "un week end en France", se décline dans tous les profils de destinations, de Deauville aux Vosges en passant par Paris, la Vienne et le Vercors, se destine à tous les publics : familles, jeunes, couples, amis, séniors, affaires, ... ATD lance aussi les Palmes du Tourisme Durable avec TourMag.Com. La cérémonie de remise à l'Institut du Monde Arabe fait belle figure pour honorer de belles initiatives comme la Bretagne sans ma voiture et le festival NoMad par Babel Voyages. Les Universités du Tourisme Durable se tiennent à Clermont Ferrand et le séminaire ATR dans le Cap Corse "chez Anthony LAPLAGNE (Europe Active). Double Sens annonce que 50% des émissions de CO2 de ses clients font l'objet d'une contribution carbone.

 

Séminaire ATR sur le thème de l’urgence climatique

En 2018, les Universités du Tourisme Durable laissent place, pour une fois, au congrès de l'Organisation Internationale du Tourisme Social (OITS). ATD y signe le Code Mondial d'Éthique du Tourisme en présence de Pascal LAMY, Président du Comité Mondial d'Éthique du Tourisme. Au menu ? Comment démocratiser l'offre de tourisme durable et rendre plus responsable l'offre de tourisme social, 22 ans après la Déclaration de Montréal pour une vision humaniste et sociale du tourisme. 

ATR organise son séminaire à Bénodet "chez Salaün Holidays" sur le thème de l'urgence climatique, une étape importante pour l'association qui continue de grandir et faire grandir ses membres. Les entreprises du groupe Voyageurs du Monde annoncent que toutes les émissions de CO2 de tous les voyageurs seront compensées. 

Voyageons-Autrement.Com fête ses 10 ans et s'initie au "print" en publiant une compilation de ses meilleurs articles en ligne à plusieurs dizaine de milliers d'exemplaires. Cette année-là, j'initie avec Normandie Tourisme une dynamique régionale de tourisme durable. Après le succès des meet up ATD à Paris, place aux meetups décentralisés.

 

Tourisme durable et paix?

En 2019, le prix du public de la deuxième édition des Palmes du Tourisme Durable est remis à Double Sens, titulaire du label ATR, pour son "bon sens carbone" en partenariat avec MicroSol. Les Universités du Tourisme Durable sont organisées à La Rochelle, ville pilote en matière de développement durable. 

Le séminaire ATR est organisé par Grand Angle, titulaire du label ATR, sur ses terres, dans le Vercors. Au menu : la bonne gestion des déchets dans le tourisme et les voyages, en France et à l'autre bout du monde. ATR décide de renforcer les engagements climats de son label. L'association compte plus de 50 adhérents. 

ATR organise une conférence pour poser la question des vertus pacifiques des voyages lors du Forum Mondial Normandie pour la Paix. Cette année là, l'ADEME est mandatée la le comité interministériel du tourisme pour structurer une stratégie françaises pour un développement durable du tourisme, avec ATR, ATD et de nombreux autres acteurs.

 

Arrivée du Coronavirus

En 2020, à la veille de l'arrivée de la pandémie de coronavirus en Europe, le 3e cérémonie de remise des Palmes du Tourisme Durable est organisée au Quai d'Orsay avec de nombreuses personnalités dont les ministres en charge du tourisme et de l'écologie, Jean-Baptiste LEMOYNE et Emmanuelle WARGON, mais aussi Jean-Pierre MAS, Président du syndicat des Entreprises Du Voyage (EDV). 

Ponant, membre d'ATR, non titulaire du label est lauréat de ces Palmes. Les Universités du Tourisme Durable se tiennent à Troyes "chez" Christelle TAILLARDART (Aube Tourisme) avec près de 300 participants et une ouverture remarquée par François GEMENNE, auteur du GIEC spécialiste des migrations qui invite à remarquer et démontrer l'utilité sociale des voyages. 

A cette occasion, ATD publie un libre blanc sur le tourisme face au changement climatique sur l'initiative d'ATR qui avait proposé cette action en 2018. Le séminaire ATR se tient dans le Val d'Azun (Hautes Pyrénées) "chez" Vincent FONVIEILLE (La Balaguère) et Elodie MARCHAIS (UCPA). Près de 70 professionnels du voyage s'y retrouvent pour interroger l'avenir du métier de voyagiste et inviter à comprendre, protéger et valoriser la "biodiversité". ATD publie une charte en janvier pour engager ses membres et un manifeste en avril pour appeler à une transformation du tourisme. L'ADEME lance un fonds tourisme durable pour accompagner

 

Les Universités du Tourisme Durable en Normandie

En 2021, les Universités du Tourisme Durable se tiennent "chez moi" (et Michael DOODS) en Normandie avec plus de 400 participants et de très beaux éductours pour découvrir les problématiques de tourisme durable au Havre, à Etretat, à Deauville, dans le Pays d'Auge et dans le Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande. Lamya ESSEMLALI, Présidente de Sea Sheperd France introduit la séance plénière en appelant à passer d'un tourisme de prédation à un tourisme de conservation. Caroline MIGNON, récemment élue Présidente d'ATD y fait un discours de clôture plein de promesses et d'exigences. En prolongement de ces Universités, ATR organise son séminaire à Granville avec Loïc MATHIEU (Visit Ouest) et de belles découvertes du Mont Saint Michel et de l'archipel des îles Chausey. Au menu cette fois ? La proximité avec trois types d'échanges : l'impact local des voyages y compris dans les destinations lontaines, la relocalisation des destinations de vacances des français et un débat sur le modèle économique des agences de voyage ! ATD participe à la coordination des Assises du Tourisme Durable de la Ville de Paris aux côtés de Jean-François RIAL (Voyageurs du Monde), voyagiste, fermier en Normandie, et Président de l'Office de Tourisme et des Congrès de Paris. ATD publie aussi un guide des nouveaux indicateurs de performance des destinations et l'ADEME propose pour la première fois le bilan des gaz à effets de serre du secteur du tourisme en France. Il était temps d'ouvrir les yeux... Shift Project présente une étude "pouvoir voler en 2050" sur la décarbonation du transport aérien. 

 

Vers le voyage low carbon

Et nous voici arrivés au bout de ce voyage dans le temps, en 2022 avec notamment de nouveaux trophées "Horizons" pour un tourisme durable proposés par ATD pour mettre en avant des pratiques d'excellences, dont les voyages en train, proposés par Fabrice DEL TAGLIA (Nomade Aventure), titulaire historique du label ATR, pour réduire les émissions de CO2 sur les destinations européennes. 

ATD publie la première version d'un guide des labels de tourisme durable, l'ADEME un plan de décarbonation du transport aérien et Shift Project un rapport sur le voyage bas carbone. Le séminaire ATR est organisé à Lyon chez Jean-Christophe GUERIN (Ahimsa Voyages et Vie Sauvage). 

Cette fois, l'association prend le temps de revisiter son projet horizon 2030 avec la participation des représentants de ses 70 adhérents. Olivia GREGOIRE, Ministre en charge du tourisme, fait une visite surprise lors de l'événement et lance le Lyon City Trek. ATR publie aussi 50 fiches destinations et lance un projet européen ERASMUS + sur le voyage bas carbone. Les Universités du Tourisme Durable sont organisées à Montpellier "chez" Jean PINARD (Occitanie Tourisme). Au menu ? Avoir le courage d'affronter les paradoxes du tourisme ! Et d'écouter le regard sur le voyages des jeunes générations représentées en ouverture par Arthur GOSSET et Hélène CLOITRE, co-auteurs du film "Ruptures".

 

Julien BUOT

Ambassadeur de Normandie Attractivité et Normandie Tourisme

Directeur de l'association et label d'opérateurs de voyage Agir pour un Tourisme Responsable (ATR)

Secrétaire du réseau interprofessionnel des Acteurs du Tourisme Durable (ATD)

voyage durable et responsable

ATD & ATR
ATD : Acteurs du tourisme durable

ATD fédère l’ensemble du secteur touristique et est le premier réseau professionnel national visant à faire évoluer l'ensemble du secteur vers des pratiques plus responsables, par la création de synergies et la valorisation de bonnes pratiques.

ATR : AGIR POUR UN TOURISME RESPONSABLE

ATR rassemble les professionnels du voyage engagés dans un tourisme à visage humain. Voyageurs, pour passer de bonnes vacances, passez à l’action, en  choisissant des voyages respectueux de la planète et de ses habitants.